L. Ron Hubbard, son rôle et comment nous le considérons

Ron Hubbard a été le fondateur de l’Eglise de Scientologie. Ceci est généralement déjà bien connu. Mais ce qui reste caché derrière les controverses quant à savoir si la Scientologie est quelque chose de bon ou de mauvais, est le fait que dans ces temps modernes et civilisés une nouvelle religion a été créée.

Instinctivement, nous dirions que les religions sont des reliques du passé et qu’elles n’appartiennent plus vraiment à notre époque. Le fait que durant le 20ème siècle une nouvelle religion a été fondée devrait nous titiller et même nous intéresser – pourquoi cela s’est-il passé ?

Les faits montrent que L. Ron Hubbard a mis en place une nouvelle religion en l’espace de 25 ans. Sa période d’activité a été de 1950 à 1975. Après cette année là, il n’a plus fait de recherches et n’était plus « propriétaire » ou « chef » de l’Eglise de Scientologie.

Basé sur tous les rapports indépendants dont nous disposons aujourd’hui, nous devons supposer que, après 1975, il s’est retiré de l’Eglise et – pour une raison quelconque – est resté caché au public et aussi de l’Eglise et n’avait presque aucun contact avec personne. Sa femme s’en plaignait, et elle est restée jusqu’à la fin de sa vie dans l’Eglise. On croit qu’ils n’ont plus vécu ensemble depuis la fin des années septante. Il existe aussi un sérieux doute qu’il soit décédé à la date qui a été officiellement annoncée. On trouve de nombreuses informations très contradictoires à ce sujet.

Mais pour mettre en place, en l’espace de 25 ans, une Eglise sur toute la surface de la planète, ayant plusieurs centaines de milliers de membres et qu’elle soit connue par un pourcentage élevé de gens dans la partie occidentale est un résultat exceptionnel ! La Scientologie n’est pas seulement un feu de paille. La Scientologie, à sa base, n’est pas une entreprise commerciale et elle ne vend pas des produits qui sont visibles comme ceux de Microsoft ou d’une compagnie pétrolière. Il existe d’innombrables accusations que la Scientologie est une institution commerciale importante et je n’ai aucune intention de justifier les actions de l’Eglise de Scientologie.

J’en ai été moi-même membre et j’y ai vu des choses que je ne pourrais pas nommer « civilisées ». Pour certaines mêmes, je ne suis pas sûr de trouver des mots pour les décrire. Et puis, pour quelques personnes, il est bizarre que vous puissiez prendre de l’argent pour un service religieux. Et pourtant, c’est une action tout ce qu’il y a de plus normale. Les prêtres de toutes sortes de religions reçoivent un salaire et des fois mêmes sont grassement payés. En d’autres termes, que Hubbard se soit assuré que ses ministres soient payés montre plutôt qu’il était clairvoyant et sain d’esprit. Comment pourrait survivre une religion si ses membres ne le peuvent pas ?

Malheureusement, je n’ai pas rencontré Hubbard personnellement. Selon de nombreux rapports impartiaux, il semblerait qu’il était chaleureux et de nature sympathique. Il était certainement un génie et son rendement de travail était exceptionnellement élevé. Il avait une grande capacité de s’exprimer et de se faire comprendre aussi bien oralement que par voie écrite. Quand j’écoute ses conférences, je me demande encore et encore comment il pouvait avoir cette compréhension conceptuelle générale et cette capacité d’expliquer ce qu’il voulait nous enseigner, avec des faits et aussi avec humour, avec émotion et intention. Il était très vivant et il avait une compréhension des choses bien en avance sur sont temps.

Il demandait et déléguait beaucoup. Son point de vue était : vous êtes capable et vous pouvez le faire. Il n’acceptait ni justifications ni excuses. Et plus le temps passait et plus ce côté-là a commencé à prévaloir. Et je pense que dans ses dernières années, il ne devait pas être facile à vivre. Mais il n’était qu’un homme, un être humain. On ne devrait jamais oublier cela. Il était un homme en chair et en os, il avait été marié trois fois, il avait eu sept enfants. Il avait son propre caractère, il avait même été un grand fumeur comme beaucoup de gens à son époque. Il était un génie, mais entièrement humain. Il n’était pas un dieu qui créa une Eglise. Il n’était pas un ambassadeur de Dieu. Il n’avait même pas prétendu avoir inventé quoi que ce soit que vous trouvez en Scientologie. Il avait pris toutes les idées qui étaient à disposition et les avaient mises ensemble en une synthèse, et sur cette base avait trouvé des techniques spécifiques pour les améliorer.

Et c’est ce qui fait que la Scientologie est si différente des autres religions : il existe un très grand nombre de techniques détaillées afin d’améliorer la qualité de l’homme. La plupart d’entres-elles sont extraordinairement simples et peuvent être appliquées facilement par n’importe qui. D’autres demandent plus de capacités. Le bénéfice que vous pouvez en retirer est de vous sentir mieux, est aussi que vous vous rétablissez (et plus facilement) de tout incident du passé ayant affecté votre santé aussi bien physique que mentale. Et le bénéfice supplémentaire en est souvent une amélioration du niveau de conscience. Ce qui mène à plus de liberté spirituelle.

Bien des controverses existent aussi au sujet de Hubbard. Cependant, j’ai quand même envie de dire qu’il a été un grand ami de l’humanité. Il nous a donné, à nous les Hommes, une philosophie que vous pouvez directement appliquer dans la vie. Vous pouvez la lire et l’appliquer instantanément, et elle augmente la viabilité et la qualité de votre vie. Hubbard avait un grand but – en fait un but presque irréaliste – mais néanmoins nécessaire et désiré plus que jamais : une civilisation sans folie, sans criminels et sans guerre. (Voir le point 1. ci-dessous)

En prenant en compte l’ensemble de son travail, on peut y reconnaître ce but encore et encore. Tout son enseignement avait cela comme fond. Permettez-moi de confirmer que son intention était de créer un monde sans guerre, sans criminalité et folie. Le but à court terme était ce qu’il appelait une « planète Claire ». Et c’est ce qu’un pourcentage élevé de gens a aussi pour but, et ils le vivent et y travaillent même chaque jour. Pas uniquement des scientologues, car c’est un but pour lequel des gens sont parfois prêts à donner leur vie ou toutes leurs possessions.

Malheureusement, cela peut être parfois mal utilisé, comme cela l’est tristement dans l’Eglise de Scientologie même. Hubbard n’a pas créé une Eglise uniquement pour obtenir une protection et une durabilité, mais parce que la Scientologie en est effectivement une, sans aucun doute. A travers tous ses enseignements, il est clair qu’il l’a faite pour chaque homme et chaque femme. Il ne voulait pas créer un monopole sur cela, il n’a jamais été restrictif dans cette direction, mais il l’a mise à disposition de tout le monde et il considérait son œuvre comme devant avoir un libre accès pour tous. (Voir le point 2. ci-dessous)

Comment désirez-vous clarifier une planète si vous n’y incluez pas tous les êtres qui y habitent et ne leur mettez pas à tous la technologie à disposition ?

Dans la Procédure de Mise au Clair de 1957, LRH écrivait : « Je ne serai pas toujours là à en rester le gardien. Les étoiles brillent dans la Voie Lactée et le vent souffle des chants parlant des vastes prairies d’une autre planète, là-bas une galaxie plus loin. Vous aussi vous ne resterez pas toujours là. Mais avant que vous ne partiez, murmurez ceci à vos enfants et à leurs enfants : « Cette œuvre était libre. Gardons-la ainsi ! »

J’aimerais terminer cet article avec les mots de Hubbard tirés de son texte appelé « Ma philosophie », écrit en 1965 : « Tout ce que nous savons de la science ou de la religion vient de la philosophie qui coiffe toutes les autres connaissances que nous avons ou utilisons. Pendant longtemps considérée comme un sujet réservé aux seuls lettrés et intellectuels, l’étude de la philosophie a été, dans une large mesure, maintenue hors de la portée de l’homme de la rue. Entourée des couches protectrices de l’impénétrable érudition, la philosophie s’est trouvée réservée à quelques rares privilégiés. Le premier principe de ma philosophie est que la sagesse doit être mise à la portée de tous ceux qui désirent l’acquérir. Elle se trouve à la disposition tant de l’homme du peuple que du monarque et ne devrait jamais être regardée avec effroi ».

Avec un profond respect,

Max Hauri

Membre du Conseil de la STSS


1) « Les buts de la Scientologie sont : une civilisation sans folie, sans criminels et sans guerre, où les gens capables peuvent prospérer et les gens honnêtes peuvent avoir des droits, et où l’Homme est libre de s’élever vers de plus hauts sommets.» LRH, Les Buts de la Scientologie, septembre 1965.

2) « Il est pitoyable pour l’Homme que la stupidité de certains et leurs efforts assidus aient ralenti ce projet, en partie par l’absence de fonds et en partie à cause d’une tentative pour tenter de s’approprier les droits de la Dianétique. » – Livre: Une Histoire de l’Homme

« La Dianétique ne peut tomber sous le coup d’aucune loi, car aucune loi ne peut empêcher un homme de s’asseoir et de raconter ses ennuis à un autre. Si jamais quelqu’un essayait d’en avoir le monopole, vous pourriez être sûr qu’il serait motivé par le profit et non par les objectifs de la Dianétique. » – Livre: La Dianétique, La Science Moderne de la Santé Mentale

« En 1952, il (L. Ron Hubbard) a redonné le nom d’origine à cette science : La Scientologie. Il l’a fait afin d’empêcher qu’elle puisse être monopolisée à des fins privées. » – Journal de la Scientologie, Publication 28-G

« Bien que divers matériaux de la Dianétique et de la Scientologie ont été parfois remis à des organismes officiels et privés, tout effort de leur part de les monopoliser ou de les retirer de la circulation pour des raisons de sécurité n’auraient pas eu de succès, car on y aurions résisté et nous aurions gagné. La Dianétique et la Scientologie, ainsi que les organisations existantes, ont été financées de telle façon qu’elles restent libres et ne puissent pas être utilisées dans la direction d’un cauchemar à la George Orwell. » – PAB 53 du 27 mai 1955

« Par ailleurs, il serait dangereux pour les matériaux de la Scientologie d’être monopolisés à un certain endroit. Un Docteur en Scientologie, qui garderait ses matériaux de Scientologie uniquement pour entraîner des personnes jusqu’à un niveau certifié, peut parfois trouver embarrassant de découvrir que l’un ou l’autre des étudiants a déjà jeté un œil sur tous les matériaux. Mais cela ne le gênera plus du moment où il commencera à entraîner cette personne à l’utiliser, car les gens doivent être entraînés en Scientologie. » – Ability Major 1, mars 1955